5 erreurs communes qui vous feront rater votre mise en marché

 Vous venez de développer LE produit qui va révolutionner la façon de penser du genre humain?

Votre nom est-il Elon Musk?

Oui: je vous félicite et vous avoue une certaine admiration pour votre façon de transformer votre mission sociale en action concrète.

Non: révolutionner la façon de penser du genre humain est peut-être une assertion exagérée. Nous pourrions nous parler rapidement afin de revoir votre positionnement en vue de commercialisation auprès des marchés les plus attrayants.

Cela dit, si vous souhaitez mettre en marché un produit avec succès, voici quelques erreurs que vous devez éviter.

1. Ne pas avoir validé l’opportunité d’affaires avant le développement de votre produit

Une erreur de la sorte peut être fatale à votre entreprise. Avant de vous lancer dans le développement de votre nouveau produit révolutionnaire, avez-vous validé:

  • Qu’il y avait un véritable besoin pour votre produit, c’est-à-dire que votre produit répond à une problématique réelle (qu’il n’est pas seulement un «nice-to-have») et que des gens pourraient être prêts à payer pour en faire l’acquisition;
  • Que le marché avait une taille suffisante pour accueillir votre offre et qu’il permettrait à votre entreprise de se développer;
  • Que votre modèle d’affaires tenait la route et que votre produit vous permettrait de vous différencier de la compétition.

Ne tombez pas en amour avec votre idée. La facture risque d’être aussi salée qu’un divorce lorsque vous vous rendrez compte que ça ne fonctionne plus.

2. Prendre trop de temps pour développer votre produit et manquer votre fenêtre d’opportunité

Plusieurs produits jouissent d’une popularité très grande durant un très bref moment. Dernièrement, nous avons assisté à la montée fulgurante des «handspinners». Nous avons également vu sa popularité descendre rapidement en seulement quelques semaines. Si vous aviez pensé faire fortune en développant un spectacle de professionnels du handspinners, j’espère sincèrement que vous avez réussi à les filmer et à les mettre sur Youtube (il y avait p-e une opportunité d’affaires). Sinon, vous avez manqué votre coup puisque personne ne paiera un sous pour cela maintenant.

Les tendances actuelles telles le blockchain, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, l’économie du partage et autres sont appelées à évoluer. Soyez agiles… développez vite et bien pour profiter des fenêtres d’opportunités qui s’offrent à vous!

3. Négliger de prévoir des sommes suffisantes en terme de marketing

Si vous avez le meilleur produit du monde et que personne ne connaît son existence, il risque de demeurer un superbe secret bien gardé (et vous ne ferez pas une cent!). La mise en marché d’un nouveau produit demande des efforts considérables et chaque dollar doit remplir ses objectifs (et dans un monde idéal, ramener un ROI intéressant). Assurez-vous donc d’avoir un bon plan opérationnel de marketing qui contiendra les informations suivantes:

  • Grande catégorie: Médias sociaux, médias imprimés, relations de presse, événements, etc
  • Action : Titre général de l’action (ex. Création du contenu – site Web)
  • Objectif: Déterminer pourquoi vous faites cette action (ex. Notoriété, Acquisition de nouveaux prospects, Attraction de talents, etc)
  • Description: Détailler l’action qui sera posée (ex. envoi d’un communiqué de presse – invitation au lancement)
  • Priorité: Si vous n’avez pas un budget infini, donnez une priorité à chaque action
  • Lieu: Préciser le lieu physique. Si ça se passe sur le Web, «Non-applicable» fera l’affaire.
  • Cible: À qui s’adresse votre message?
  • Responsable: Qui s’assure que l’action est réalisée?
  • Budget: Combien investissez-vous dans cette action? N’oubliez pas de considérez toutes les options les plus abordables avant de vous lancer dans LE salon qui pourrait vous procurer un coup de circuit ou bien des maux de tête…
  • Calendrier: À quel moment l’action sera-t-elle posée?

Toutes les actions pourront être mesurées à l’aide des indicateurs prévus et l’information que vous en tirerez vous permettra de mieux investir par la suite (si vous êtes encore en vie!).

4. Ne pas suivre de façon assidue les démarches de vente de vos réseaux de distribution

La vente est une science (les chiffres) et un art (les relations). Une bonne connaissance du domaine d’activité et un réseau de contacts pertinents peuvent faciliter la vente de votre nouveau produit (l’art). Mais n’oubliez pas la capacité d’exécution (la science)! Même maladroite, c’est elle qui permet à un secret bien gardé de sortir de l’ombre.

Peu importe qui s’occupe de la vente, vous devez vous assurer que les démarches effectuées sont conformes aux attentes en terme de cible (qualité) et en terme de nombre (quantité). Les informations recueillies par un CRM bien utilisé vous aideront à contrôler cela et à prendre les meilleures décisions.

Le hasard peut parfois bien faire les choses, mais lui confier la réussite de votre mise en marché pourrait se retourner contre vous plus vite que vous le croyez!

5. Être trop lent à prendre des décisions

Tout vient à point à qui sait attendre, mentionne le proverbe. Mais si vous ne réagissez pas rapidement à la vue du mur, vous allez rentrer dedans! Apprenez à reconnaître les moments où vous devez modifier votre stratégie et vos actions et ceux où vous devez garder le focus sur votre objectif malgré les obstacles. Plusieurs signes vous permettront de voir si vous êtes sur la bonne voie (bouche-à-oreille positif, recommandations, intérêt pour votre entreprise, ventes inattendues, etc). En mesurant l’impact de chaque action, vous saurez quand le temps a le potentiel de bien arranger les choses ou s’il peut vous jouer des tours.

Vous souhaitez évitez ces erreurs, nous pouvons sûrement vous aider. Toujours disponible pour vous à [email protected]

Lors de Croissance Québec Techno, notre coach du MIT, Bill Aulet, nous a fait appliquer une méthode que nous continuons d’utiliser:  Disciplined entrepreneurship – 24 steps to a Successful Startup . Bonne lecture!

Jean-Philippe Bonneau
Président Ambicio

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email